top of page

NS Nanotech annonce l’ouverture d’un centre de recherche canadien à Montréal

Le nouveau centre de R-D de la métropole collaborera avec l’Université McGill afin de développer la technologie nanoDEL en exploitant des brevets accordés à cette dernière


Montréal, le 2e mars 2023 - NS Nanotech annonce l'ouverture d'une filiale canadienne à Montréal qui aura pour mission de faire avancer la recherche de pointe et accélérer la commercialisation des technologies nanoDEL les plus novatrices. L'équipe locale misera sur un accès exclusif à des brevets qui ont été accordés à l'Université McGill et ses chercheurs afin de faire avancer la mission globale de l'entreprise, soit de mettre au point les premières nanoDEL submicroniques fonctionnelles au monde pour les grands écrans, les micro-écrans et les applications de désinfection par UVC ultraviolet.

Dr. David Laleyan, chercheur scientifique principal de NS Nanotech Canada (Crédit photo : NS Nanotech)


NS Nanotech, entreprise établie à Ann Arbor au Michigan et affiliée à l'Université du Michigan, a conclu une entente de collaboration avec l'Université McGill en janvier 2023. Celle-ci prévoit notamment l'appui du professeur Songrui Zhao, une sommité mondiale dans le domaine des nanoDEL qui possède de nombreux brevets reliés. Le professeur Zhao a fait progresser les connaissances en épitaxie par jets moléculaires ainsi que d'autres technologies fondamentales conçues pour permettre une vaste gamme d'améliorations en termes de coûts et d'efficacité par rapport aux DEL actuelle.


« Le marché mondial de l'affichage, qui est évalué à 120 milliards de dollars, repose sur des technologies du vingtième siècle qui présentent des lacunes importantes en matière de coûts et de rendement. NS Nanotech cherche à y remédier », a déclaré le Dr. Seth Coe-Sullivan, président-directeur général et cofondateur de NS Nanotech. « L'Université McGill est un pôle d'excellence mondial en nanotechnologies qui répondent à ces enjeux. Ensemble, nous avons le potentiel de repenser le marché mondial des écrans micro-DEL multicolores et des solutions de désinfection par DEL-UVC. »


Derrick Wong, MSc-MBA, chargé de cours et mentor à temps partiel à l'Université McGill, occupera la fonction de chef des exploitations de NS Nanotech Canada, alors que Dr. David Laleyan, diplômé de l'Université McGill et doctorant de l'Université du Michigan (2020), agira à titre de chercheur principal. Plusieurs autres chercheurs seront aussi invités à rejoindre l'entreprise afin de poursuivre la collaboration avec l'Université McGill à court et à long termes.


Montréal International et Investissement Québec International ont appuyé NS Nanotech tout au long de ce projet d’implantation à Montréal.


« Nous sommes fiers de contribuer à la croissance du secteur stratégique des semi-conducteurs dans le Grand Montréal avec l'arrivée de NS Nanotech. Ce centre de recherche démontre à quel point nos chercheurs et établissements d’enseignement supérieurs, dont l'Université McGill, constituent un attrait sans équivoque pour les investisseurs qui développent des projets structurants. À cela s'ajoute un bassin de main-d'œuvre hautement qualifié, notamment en STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) et en intelligence artificielle, des domaines clés au développement des nanotechnologies », a déclaré Alexandre Lagarde, vice-président, Investissements étrangers chez Montréal International.


« Investissement Québec International est heureux de voir NS Nanotech s’implanter à Montréal et s’associer à l’Université McGill dans leurs projets de recherche pour développer des technologies nanoLED plus performantes ayant des applications potentielles concrètes dans une variété de domaines. L'implantation de Nanotech démontre l’attractivité du Québec dans le domaine des technologies des semi-conducteurs et nos équipes sont fières d’avoir accompagné l’entreprise dans leurs démarches d’implantation. » - Hubert Bolduc, président d’Investissement Québec International


Une question de taille : des nanoDEL submicroniques (beaucoup) plus petites qu'une mèche de cheveux humains


Les recherches en laboratoires ont permis à NS Nanotech de créer des échantillons de DEL de taille submicronique, considérablement plus petits que celles que l’on connaît aujourd’hui. Un micromètre est un millionième de mètre ou un soixante-dixième de la largeur d'une mèche de cheveux humains.


Les DEL classiques ont une taille supérieure à 200 micromètres, et les « mini-DEL » d'aujourd'hui ont généralement une taille comprise entre 100 et 200 micromètres. Les nouvelles « micro-DEL » sont plus petites que 100 micromètres, alors que les nanoDELs de NS Nanotech sont plus petites qu'un micromètre. On compte parmi les applications potentielles des nanoDELs les lunettes de réalité augmentée intégrant des micro-écrans de couleur ainsi que des écrans de grande taille. Les nanoDEL peuvent également être réglées pour émettre une lumière invisible dans une gamme de longueurs d'ondes ultraviolettes très courtes qui permet d’éliminer les virus SRAS-CoV-2 et de nombreux autres agents pathogènes en toute sécurité.


« Puisque les DEL plus petites sont associées à des coûts plus faibles et une plus haute résolution, la production commerciale des premières DELs à l'échelle nanométrique aura un impact important », explique M. Coe-Sullivan. « Le fait d’établir à Montréal une équipe de R-D composée d'experts en la matière pouvant collaborer avec des chercheurs de classe mondiale de l'Université McGill permettra d'accélérer le développement et la commercialisation des nanoDELs dans les années à venir. »


À propos de NS Nanotech


Fondée en 2017 à Ann Arbor, au Michigan, NS Nanotech, Inc. a constitué NS Nanotech Canada en novembre 2022. Les chercheurs principaux de NS Nanotech Canada collaboreront avec les scientifiques de l'Université McGill pour accélérer les recherches en cours de l'entreprise sur les nanoDEL. Au Michigan, NS Nanotech dispose d'une installation de production de prototypes pour développer des semi-conducteurs à base de nitrures d'éléments III pour les applications de désinfection par UVC. Elle détient également des licences exclusives sur un portefeuille supplémentaire de brevets nanoDEL détenus par l'Université du Michigan et collabore avec les chercheurs de cette université pour le développement de ses technologies nanoDEL.

33 views0 comments

Comments


bottom of page